Reporters - Reporters - L'INFO EN CONTINUhttp://10.ip-51-254-218.eu Tue, 24 Apr 2018 21:38:57 +0100Joomla! - Open Source Content Managementfr-frDes pluies orageuses affecteront, mardi et mercredi, les wilayas de l'Ouest et du Centre-Ouest du pays (BMS)http://10.ip-51-254-218.eu/index.php/rss-a-la-une/item/95332-des-pluies-orageuses-affecteront-mardi-et-mercredi-les-wilayas-de-l-ouest-et-du-centre-ouest-du-pays-bms http://10.ip-51-254-218.eu/index.php/rss-a-la-une/item/95332-des-pluies-orageuses-affecteront-mardi-et-mercredi-les-wilayas-de-l-ouest-et-du-centre-ouest-du-pays-bmsDes pluies orageuses affecteront, mardi et mercredi, les wilayas de l'Ouest et du Centre-Ouest du pays (BMS)
Les wilayas concernées, sont El Bayadh, Djelfa, Laghouat, Tiaret et Tissemsilt où les cumuls estimés atteindront ou dépasseront localement 40 mm, durant la validité du BMS, soit de mardi 21 h au lendemain, mercredi, à 21 h, est-il précisé. Dans les wilayas de Saida, Mascara, Relizane, Chlef, Mostaganem, Ain Defla, Médéa et Tipaza, les cumuls attendus atteindront ou dépasseront localement 30 mm durant la validité du bulletin, effectif le mercredi, de 03h 00 à 21h 00. Le BMS prévoit, en outre, des rafales de vent sous orages.
]]>
reporters.quotidientnationale@gmail.com (Reporters)L'INFO EN CONTINUTue, 24 Apr 2018 17:01:36 +0100
Examen de fin de cycle primaire : Le retrait des convocations du 25 avril au 23 maihttp://10.ip-51-254-218.eu/index.php/rss-a-la-une/item/95331-examen-de-fin-de-cycle-primaire-le-retrait-des-convocations-du-25-avril-au-23-mai http://10.ip-51-254-218.eu/index.php/rss-a-la-une/item/95331-examen-de-fin-de-cycle-primaire-le-retrait-des-convocations-du-25-avril-au-23-maiExamen de fin de cycle primaire : Le retrait des convocations du 25 avril au 23 mai
Le retrait des convocations s'effectuera sur le site internet de l'Office national des examens et concours (ONEC) http://cinq.onec.dz, précise la ministre. Pour rappel, le déroulement de l'examen de fin de cycle primaire se tiendra le mercredi 23 mai.
]]>
reporters.quotidientnationale@gmail.com (Reporters)L'INFO EN CONTINUTue, 24 Apr 2018 14:00:07 +0100
L'Etat veillera à faciliter l'intégration des diplômés des instituts agronomiques dans le monde rural (Ouyahia)http://10.ip-51-254-218.eu/index.php/rss-a-la-une/item/95330-l-etat-veillera-a-faciliter-l-integration-des-diplomes-des-instituts-agronomiques-dans-le-monde-rural-ouyahia http://10.ip-51-254-218.eu/index.php/rss-a-la-une/item/95330-l-etat-veillera-a-faciliter-l-integration-des-diplomes-des-instituts-agronomiques-dans-le-monde-rural-ouyahiaL'Etat veillera à faciliter l'intégration des diplômés des instituts agronomiques dans le monde rural (Ouyahia)
L'Etat veille à réaliser la complémentarité entre les secteurs de l'agriculture et de l'enseignement et de la formation professionnels, d'une part, et le secteur de l'équipement et du machinisme, d'autre part, a précisé M. Ouyahia à la clôture des Assises nationales sur l'agriculture. Il existe 30 facultés et instituts universitaires agronomiques d'où sortent annuellement 13.000 diplômés, dont 5.000 titulaires d'un master, et 300 centres et instituts de formation professionnels d'où sortent annuellement 30.000 diplômés dans les filières de la production agricole et du machinisme agricole, a fait savoir le Premier ministre. "Près de 45.000 jeunes sont diplômés annuellement de ces instituts. Nous encourageons ces compétences à s'orienter vers le monde rural et à investir l'agriculture", a-t-il dit. Concernant le machinisme, M. Ouyahia a relevé le manque enregistré dans l'agriculture algérienne en matière de machines malgré l'existence d'entreprises nationales produisant ce types d'équipements et des sommes importantes qui y sont consacrées. "Il y a un dysfonctionnement auquel il faut remédier. Nous veillerons à la mécanisation de l'agrioculture", a-t-il affirmé. Le secteur agricole est le deuxième secteur créateur de richesse en Algérie après celui des hydrocarbures, a précisé le Premier ministre, ajoutant qu'il s'agit d'un secteur prometteur pour l'Algérie en termes de développement local et rural, de création de richesses et d'emplois et de promotion des exportations. L'Agriculture sera au cœur de la décentralisation du pays, a-t-il soutenu, précisant que les walis avaient été chargés d'accorder davantage d'intérêt au secteur afin de relancer la production agricole, de créer une meilleure dynamique et d'assurer la complémentarité entre les différentes activités économiques. -Eventuelle révision de la liste des activités agricoles concernées par les mesures incitatives- Par ailleurs, M. Ouyahia qui a évoqué la répartition des produits agricoles, a fait état de la disponibilité de l'Etat "en cas de besoin" à revoir la liste des activités agricoles concernées par les mesures incitatives afin ,a-t-il dit, d'encourager davantage la répartition, l'industrie manufacturière et l'exportation. Saluant les efforts déployés par les communes en matière de mise en place de marchés pour les produits agricoles, le Premier ministre a appelé à créer davantage d'espaces permettant à l'agriculteur et au distributeur de mieux coordonner leurs actions, avant d'exhorter les opérateurs du secteur à adopter une vision prospective. M. Ouyahia a réaffirmé, à ce propos, l'attachement de l'Etat à préserver le produit national "en dépit des critiques", tout en espérant voir en contre-partie les entrepreneurs investir dans le secteur et dans la réalisation d'usines de transformation des produits agricoles. Il a également appelé les agriculteurs à s'organiser à travers les mutuelles et chambres agricoles afin de pouvoir défendre leurs intérêts de manière concertée. -Nouvelles mesures au profit du secteur avant la fin de l'année- Le Premier ministre a réaffirmé le souci du gouvernement d'appliquer les recommandations issues des assises et de veiller à les transférer en ateliers pratiques en vue d'aboutir à des mesures pratiques avant la fin de l'année. A ce sujet, il a fait état de l'existence de "recommandations pratiques et de propositions. Nous accorderons la priorité aux recommandations pratiques sans, toutefois, négliger les autres recommandations". M. Ouyahia a affirmé que ces mesures attendues qui répondent à l'appel du président de la République à l'adresse des participants aux Assises, devront conférer " une efficacité" plus grande au soutien de l'Etat à ce secteur , à celui de la pêche ainsi que le secteur des forêts. Ces Assises ont été précédée par 9 ateliers lancés le 11 mars, auxquels ont participé plus de 1.500 acteurs et experts. Ces ateliers avaient porté essentiellement sur 3 axes, à savoir le développement des moyens de production, la promotion des filières agricoles et la réactivation de la régulation et du contrôle.
]]>
reporters.quotidientnationale@gmail.com (Reporters)L'INFO EN CONTINUMon, 23 Apr 2018 22:40:40 +0100
Ouyahia appelle les agriculteurs à opérer "une révolution de mentalités" pour la relance du secteurhttp://10.ip-51-254-218.eu/index.php/rss-a-la-une/item/95284-ouyahia-appelle-les-agriculteurs-a-operer-une-revolution-de-mentalites-pour-la-relance-du-secteur http://10.ip-51-254-218.eu/index.php/rss-a-la-une/item/95284-ouyahia-appelle-les-agriculteurs-a-operer-une-revolution-de-mentalites-pour-la-relance-du-secteurOuyahia appelle les agriculteurs à opérer
"Je lance un appel à mes frères agriculteurs et sœurs agricultrices pour opérer une révolution des mentalités et permettre au secteur d'aller de l'avant", a déclaré M. Ouyahia devant un parterre d'agriculteurs et d'acteurs du secteur en présence de membres du Gouvernement. Le Premier ministre a salué le message du président de la République, Abdelaziz Bouteflika, adressé aux participants à la rencontre, un message qui "rassure" le monde rural quant au "souci de l'Etat de se mettre aux côtés des agriculteurs et de continuer à leur apporter soutien et assistance". Cependant, la relance du secteur, poursuit M. Ouyahia, "ne sera pas possible si nous n'exploitons pas les 3 millions d'hectares de terres agricoles inexploitées" dans notre pays. Pour faire face à cette situation, M. Ouyahia a souligné le souci de l'Etat d'"exploiter réellement l'ensemble des terres agricoles domaniales qui ont été octroyées, soit dans le cadre de concessions ou pour d'autres projets", affirmant que l'Etat œuvre à la concrétisation du principe de +la terre appartient à celui qui l'exploite". Il a mis en avant, à ce propos, la nécessité de réaliser le "développement agricole" des terres des Hauts-plateaux et du Sud et l'ouverture d'un "débat national audacieux" au sujet de ce qui est communément appelé "les terres aarch" afin de sortir avec un consensus visant l'exploitation de ces terres pour le pâturage ou à des fins agricoles au profit des habitants de ces régions". Cette révolution des mentalités exige, selon le Premier ministre, la modernisation et l'ouverture du secteur sur l'investissement privé, national ou étranger. "On ne peut concevoir le développement du secteur de l'agriculture sans l'entrée de capitaux", a souligné M. Ouyahia, relevant, à ce titre, que 80% de la production industrielle était assurée par le secteur privé, mettant l'accent toutefois sur la nécessité de "réglementer et d'encadrer" ces capitaux. Pour M. Ouyahia, la révolution des mentalités nécessite également l'introduction de davantage de technique et de mécanisation, ajoutant que le désintérêt des jeunes pour le labour était dû au faible taux de mécanisation, une faiblesse fustigée par le président de la République dans son message.
]]>
reporters.quotidientnationale@gmail.com (Reporters)L'INFO EN CONTINUMon, 23 Apr 2018 21:07:48 +0100
Crash de l'avion militaire: Gaïd Salah salue la "profonde solidarité" du peuple algérienhttp://10.ip-51-254-218.eu/index.php/rss-a-la-une/item/95283-crash-de-l-avion-militaire-gaid-salah-salue-la-profonde-solidarite-du-peuple-algerien http://10.ip-51-254-218.eu/index.php/rss-a-la-une/item/95283-crash-de-l-avion-militaire-gaid-salah-salue-la-profonde-solidarite-du-peuple-algerienCrash de l'avion militaire: Gaïd Salah salue la
, envers les familles des martyrs du devoir national morts dans le crash de l'avion militaire de transport survenu le 11 avril dernier à Boufarik (wilaya de Blida), indique lundi un communiqué du ministère de la Défense nationale (MDN). Au second jour de sa visite à la 2ème Région militaire, Gaïd Salah, accompagné du général-major Saïd Bey, commandant de la Région, a inspecté quelques unités et rencontré les états-majors, les cadres et les personnels de la Région, au siège du Commandement, où il a prononcé une allocution d'orientation, diffusée à toutes les unités via visioconférence. A l'entame de cette rencontre, le général de corps d'armée a observé, aux côtés de l'ensemble des personnels de la Région, une minute de silence et récité la Fatiha du Saint Coran en hommage aux martyrs du devoir national qui ont rendu l'âme dans le tragique crash de l'avion militaire. Après avoir rendu hommage à ces martyrs du devoir national qui s'apprêtaient à rejoindre leurs unités pour s'acquitter de leurs nobles missions et défendre la sécurité et l'intégrité de leur pays, le chef d'état-major de l'ANP a noté qu'il se devait, en cette conjoncture difficile, interrompre la visite de travail et d'inspection qu'il effectuait à la 2ème Région militaire, pour "constater les conséquences de cet incident tragique et dispenser les instructions afin de prendre toutes les mesures nécessaires pour une prise en charge immédiate des martyrs et porter aide et assistance à leurs familles sur tous les plans, matériel et moral". "J'ai ainsi instruit les commandants de Régions afin de prendre en charge l'organisation des funérailles solennelles à la hauteur de la mémoire des martyrs et de la réputation de l'Armée nationale populaire", a-t-il dit. "Autant nous étions affligés par la perte d'une multitude de nos vaillants enfants, une perte qui nous a énormément attristés, le grand soulèvement du peuple algérien fier et orgueilleux, dont les voix se sont élevées à travers les quatre recoins du pays, par des marques de consolation et de prière et des messages de compassion et d'une solidarité absolue avec les familles des martyrs et avec tous les éléments de l'Armée nationale populaire, fut un soutien inestimable et un gage d'affection et de gratitude, qui témoigne des valeurs suprêmes et nobles de ce grand peuple et l'ancrage des bonnes vertus dans sa conscience collective", s'est félicité Gaïd Salah. Le général de corps d'armée a souligné que "les bonnes paroles de Son Excellence Monsieur le président de la République, chef suprême des Forces armées, ministre de la Défense nationale, contenues dans le message de condoléances adressé au peuple algérien en cette terrible épreuve, portant son entière compassion envers les familles des martyrs du devoir national et les éléments de l'Armée nationale populaire, nous ont profondément touchés et toutes les familles des martyrs". Le chef d'état-major de l'ANP a tenu, à cette occasion, à exprimer "les marques de profond remerciement et de reconnaissance envers ce grand peuple, avec toute la considération pour cette compassion sans égale", confirmant que "cette épreuve sera, avec l'aide d'Allah, une forte motivation qui nous incitera davantage, au sein de l'Armée nationale populaire, à aller de l'avant avec constance, afin de consolider les assises de l'unité nationale et préserver les constantes de la sécurité et la stabilité de notre chère patrie". Gaïd Salah a ajouté que "cette immense tragédie rassemble les cœurs des Algériens et unit leurs rangs, renforçant les liens solides entre l'Armée et la Nation et affirmant une fois encore que la société algérienne se tient debout et unie face aux adversités et aux épreuves, comme l'ont fait ses vaillants ancêtres durant la Glorieuse Révolution de Libération". De leur côté, les personnels de la 2e Région militaire "ont voulu réitérer leur immuable sympathie avec les familles de leurs collègues, martyrs du devoir national tout en confirmant leur engagement à demeurer fidèles à leur serment et à défendre leur patrie, quel que soit le sacrifice, au service de l’Algérie et de son peuple".
]]>
reporters.quotidientnationale@gmail.com (Reporters)L'INFO EN CONTINUMon, 23 Apr 2018 16:35:32 +0100
AGO de la FAF : adoption des bilans moral et financier 2017http://10.ip-51-254-218.eu/index.php/rss-a-la-une/item/95282-ago-de-la-faf-adoption-des-bilans-moral-et-financier-2017 http://10.ip-51-254-218.eu/index.php/rss-a-la-une/item/95282-ago-de-la-faf-adoption-des-bilans-moral-et-financier-2017AGO de la FAF : adoption des bilans moral et financier 2017
Les présents ont adopté à l'unanimité et à main levée les deux bilans de l'année 2017, la première du mandat olympique 2017-2020 sous Kheïreddine Zetchi. Avant le début des travaux de l'AGO, la FAF a honoré plusieurs personnalités.
]]>
reporters.quotidientnationale@gmail.com (Reporters)L'INFO EN CONTINUMon, 23 Apr 2018 12:55:55 +0100
Agriculture : Bouteflika appelle à poursuivre le programme de soutien au secteur malgré les contraintes financièreshttp://10.ip-51-254-218.eu/index.php/rss-a-la-une/item/95281-agriculture-bouteflika-appelle-a-poursuivre-le-programme-de-soutien-au-secteur-malgre-les-contraintes-financieres http://10.ip-51-254-218.eu/index.php/rss-a-la-une/item/95281-agriculture-bouteflika-appelle-a-poursuivre-le-programme-de-soutien-au-secteur-malgre-les-contraintes-financieresAgriculture : Bouteflika appelle à poursuivre le programme de soutien au secteur malgré les contraintes financières

a assuré qu'en dépit des mesures initiées par l'Etat pour réguler le marché de certains produits, "l'amélioration de notre produit agricole nécessite aujourd'hui une plus forte participation des industries agroalimentaires à l’exploitation de notre produit agricole afin de couvrir les besoins du marché local, d'une part, et d'offrir des débouchés au produit agricole, d’autre part". Le Chef de l'Etat a appelé, dans le même contexte, "les hommes d'affaires et les investisseurs à un plus grand intérêt pour la promotion des exportations agricoles", relevant, à ce titre, que "l’exportation est une activité à part entière nécessitant des capacités et des compétences complétant le travail des agricultures et contribuant à la préservation des équilibres financiers extérieurs". Pour le Président Bouteflika, ces observations visent à consolider l'intégration de l'économie nationale, soulignant que l'agriculture "a grandement besoin" de cette intégration. "Cette complémentarité entre les différents secteurs de l'économie nationale est à même d'assurer un environnement incitatif pour l'agriculture dans notre pays, un environnement exploitant davantage le potentiel de nos terres immenses et qui élève le rang social des travailleurs et travailleuses ruraux et de l’agriculture en général", a-t-il ajouté. Assurant son attachement au soutien de l’Etat par toutes ses capacités à l'activité agricole, le Président Bouteflika a réitéré la nécessité de poursuivre le programme de soutien de l'Etat au secteur agricole dans toutes ses composantes qu'il a annoncé en 2009 en dépit des contraintes financières actuelles. Pour le Président Bouteflika, ce soutien constitue "une reconnaissance constante de l’Algérie envers ses zones rurales et ses agriculteurs qui ont tant apporté à ce pays chaque fois qu'il est confronté à des difficultés ou à des défis" et "un investissement rentable par notre pays dans un secteur économique vital, fructueux et prometteur en même temps".
]]>
reporters.quotidientnationale@gmail.com (Reporters)L'INFO EN CONTINUMon, 23 Apr 2018 12:35:02 +0100
Agriculture: Le président Bouteflika déplore le désintérêt des jeuneshttp://10.ip-51-254-218.eu/index.php/rss-a-la-une/item/95280-agriculture-le-president-bouteflika-deplore-le-desinteret-des-jeunes http://10.ip-51-254-218.eu/index.php/rss-a-la-une/item/95280-agriculture-le-president-bouteflika-deplore-le-desinteret-des-jeunesAgriculture: Le président Bouteflika déplore le désintérêt des jeunes
Dans son message lu en son nom par le ministre de la Justice et garde des sceaux, Tayeb Louh, le Chef de l'Etat a noté avec inquiétude le phénomène du vieillissement dans le milieu agricole et a ainsi appelé à encourager les jeunes "à s'intéresser davantage à cette activité lucrative pour les agriculteurs et capitale pour nous tous". Dans ce sens, il a appelé à promouvoir la formation dans le domaine de l'agriculture et ses filières dans les différents cycles du système universitaire et de la formation, et à soutenir l'emploi de jeunes et à orienter leurs efforts vers le secteur agricole. Pour rappel, depuis 2011, l’Etat a octroyé plus de 20.000 actes de concessions des terres agricoles relevant du domaine privé de l'Etat. Le ministère de l’Agriculture a recensé, à ce jour, 2 millions d'hectares de terres agricoles non exploitées, soit 33% de la superficie totale des terres agricoles estimées à 8 millions d'hectares. A ce propos, le ministre de l'Agriculture, Abdelkader Bouazghi, avait affirmé récemment que conformément aux orientations du président de la République, l'Etat ne ménagera aucun effort pour la récupération de "chaque mètre carré" de terres agricoles non exploitées et qui avaient été attribuées au début des années 80 à des opérateurs privés. Actuellement, des commissions sillonnent les différentes wilayas du pays afin de recenser les terres non exploitées et les récupérer en appliquant la loi, avait fait savoir le ministre, faisant état de la récupération de 300.000 hectares de terres agricoles non exploitées.
]]>
reporters.quotidientnationale@gmail.com (Reporters)L'INFO EN CONTINUMon, 23 Apr 2018 12:30:46 +0100