Pokemon Go app download for android. Get Prisma app for android and edit pics. prisam apk.
dimanche, 14 janvier 2018 06:00

Il se tiendra du 2 au 4 février à l’hôtel de ville de paris : Le Maghreb des livres s’ouvre à l’Orient

Écrit par Sara Kharfi
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Quelque 140 auteurs sont invités à prendre part à la 24e édition du Maghreb des livres, qui devient, cette année, «Le Maghreb-Orient des livres», et qui se tiendra du 2 au 4 février à l’Hôtel de Ville de Paris. Outre l’espace librairies et celui dédié aux expositions et aux rencontres, le programme prévoit des ventes-dédicaces, des débats ainsi que des activités «Hors les murs».


L’association «Coup de soleil» organisatrice du Maghreb des livres de Paris, qui rassemble «5000 à 6000 visiteurs passionnés par la littérature, l’histoire et l’actualité du Maghreb et ses diasporas» et qui se tient depuis 2001 à l’Hôtel de Ville de Paris, s’associe à l’IREMMO (Institut de recherche et d’études Méditerranée Moyen-Orient) pour la 24e édition de cet événement sur et autour du livre. Le Maghreb des livres devient ainsi le «Maghreb-Orient des livres». En effet, selon le communiqué relatif à cet événement, «la collaboration inaugurée cette année entre «Coup de soleil» et l’IREMMO permet d’élargir au Moyen-Orient le champ géographique et culturel de ce salon du livre devenu incontournable». Et d’ajouter : «Il s’agit d’approfondir notre connaissance de la région et de ses évolutions contemporaines à travers la richesse et la diversité de ses expressions écrites (fictions et essais). Les écrivains.e.s de France et du Maghreb – Algérie, Maroc, Tunisie mais aussi Mauritanie et Libye – seront rejoints par leurs homologues du Moyen-Orient, de l’Egypte à l’Iran en passant par la Péninsule arabique et le Levant». Cette année, le Maghreb-Orient des livres se déclinera «en cinq formats», et accueillera notamment 140 auteurs qui animeront des séances de dédicaces. On peut citer Kaouther Adimi («Nos richesses») et Kamel Daoud («Zabor»), Guy Bedos, Azouz Begag, Elias Khoury, Georges Corm, Jacques Ferrandez ou encore Ali Bécheur. De plus, des espaces librairies seront aménagés, et «les librairies partenaires, l’Arbre à lettres et l’Attrape-Cœurs présenteront une sélection d’ouvrages de maisons d’édition françaises, étrangères et jeunesse (romans, essais, BD, etc.) ; une vingtaine de revues seront également présentées dans une salle dédiée».
Outre les espaces «artistiques et de convivialité» (expositions de dessins, peintures et photographies ; un espace «café maure» pour des échanges entre auteurs et public), le programme du Maghreb-Orient des livres 2018 prévoit des activités hors-les-murs, qui seront «menées à destination du jeune public à travers lycées (Ile-de-France et Provence) et associations (Seine-Saint-Denis) ou du grand public dans les médiathèques de Paris et d’Ile-de-France». Autre format important de cet événement qui célèbre le livre et les auteurs dans un esprit de partage et de convivialité, les débats et les rencontres, qui s’articuleront autour d’une bonne trentaine de cafés littéraires, d’entretiens, de lectures et de tables-rondes.
Ces dernières auront pour thèmes : «Villes plurielles», «Vivre dans l’Empire Ottoman», «Exil, migrations et diasporas», «Avancées sociales en Tunisie», «40 ans de politique de la Ville», «L’émergence des auteurs du Maghreb dans l’édition française»... Enfin, la SIAMD (Société internationale des amis de Mohammed Dib) a annoncé qu’un hommage à Mohammed Dib aura lieu, le 4 février, de 16h à 17h30, dans le cadre de ce salon. Il se déclinera sous la forme d’une conférence qui a pour intitulé générique «Mohammed Dib, les lieux de l’écriture». Thami Benkirane, photographe et professeur à l’université Sidi Mohammed Ben Abdellah de Fès présentera «La photographie de Mohammed Dib» ; Charles Bonn, professeur émérite (Université Lumière-Lyon 2) présentera une communication intitulée «Les lieux de l’écriture et de la réception» ; alors que Touriya Fili-Tullon, maître de conférences à l’université Lumière-Lyon 2, présentera «Un parcours de lecture de ”Tlemcen ou les lieux de l’écriture”».

Laissez un commentaire