Pokemon Go app download for android. Get Prisma app for android and edit pics. prisam apk.
Reporters - Filtrer les éléments par date : samedi, 17 septembre 2016

Mounia Meslem, ministre de la Solidarité nationale, de la Famille et de la Condition de la femme bat le rappel de ses troupes. Une rencontre nationale d’évaluation est prévue vers la fi n du mois en cours, regroupant son staff dirigeant, ainsi que les cadres du ministère, les DASS et les diff érents cadres des structures déconcentrées, ainsi que ceux des deux institutions nationales, notamment l’ADS et l’Angem.

Publié dans Der

Douze harragas, qui avaient pris la mer la veille de l’Aïd à destination de la Sardaigne, ont disparu laissant sans nouvelles leurs parents inquiets qui ne savent plus à qui s’adresser. C’est une mère en larmes qui nous a contactés pour nous conter son malheur et sa détresse face à cette situation. « Il est parti avec un groupe d’amis du quartier la veille de l’Aïd malgré l’opposition de son père qui avait tenté de le raisonner en lui expliquant que de l’autre côté chez « ensara », il n’y a pas d’avenir et que son avenir est ici parmi les siens. Il a quitté le domicile familial au petit matin et depuis on est sans nouvelles. Nous ne savons pas s’il a pu traverser et débarquer de l’autre côté ou s’il a été arrêté par les gardecôtes étrangers. Je ne peux imaginer qu’ils ont coulé en mer et qu’ils se sont noyés. A la simple hypothèse de cette probabilité, je suis eff ondrée. C’est mon fi ls unique, alors s’il vous plaît, alertez l’opinion publique et les autorités par vos écrits. Peut-être que les services concernés entreprendront des recherches et nous donneront des réponses à moi et aux autres parents qui sont dans la même situation. » Selon nos informations, ces jeunes, âgés entre 17 et 32 ans, sont originaires de la ville d’Annaba, d’Alger et de Constantine. Ils ont embarqué à partir de la plage d’échouage d’El Battah, dans la wilaya d’El Tarf, un site relativement moins surveillé que ceux de Sidi Salem ou Ché- taïbi. Ils seraient partis à bord d’une embarcation de fortune et aurait mis le cap sur la Sardaigne en empruntant une nouvelle route maritime pour échapper aux patrouilles des garde-côtes qui sillonnent les eaux territoriales. Cette plage d’El Battah est devenue ces derniers temps une plate-forme d’embarquement pour les candidats à l’émigration clandestine du fait de son isolement et de son éloignement des agglomérations urbaines mais aussi par le fait que les autres sites sont très surveillés, particulièrement, Sidi Salem qui a connu ses « heures de gloire » en assurant la traversée à des centaines de harragas, dont la plupart avaient malheureusement péri ou interceptés par les gardes-côtes de la marine nationale. Pour ceux qui auraient passé entre les mailles, ils sont arraisonnés en mer par les Italiens pour être « parqués » dans des centres de transit. Les rescapés se retrouvent dans des villages du sud de l’Italie sans papiers, sans travail et réduit à quémander à la soupe populaire dans les églises. L’on se rappelle, la disparition de 8 harragas au large des côtes tunisiennes et qui auraient été interceptés par les garde-côtes de ce pays voisin pour être ramenés sur la terre ferme et incarcérés dans le gouvernorat du Kef. Information qui avait défrayé la chronique au mois de février 2016. Le consulat de Tunisie nous avait affi rmé alors que ses services avaient transmis les noms et les photos des disparus aux autorités compétentes et qu’il attendait leur réponse pour rassurer les familles qui s’étaient adressées à son service. A ce jour, aucune information n’a fi ltré sur le cas de ces personnes disparues.

Publié dans Der

SYNTHÈSE DE FADILA DJOUDER

Le directeur du tourisme de la wilaya d’Alger, Salah Benakmoum, a confi rmé que les activités d’une dizaine d’agences de voyage de la wilaya d’Alger a été gelée suite au non-respect du cahier des charges et escroquerie vis-à-vis des clients. Dans une déclaration hier à l’APS, il a précisé que les services de la Direction du tourisme de la wilaya d’Alger ont procédé, jusqu’à miseptembre, au gel des activités de ces agences de voyages et ce, dans le cadre des mesures visant à assainir le secteur, à améliorer la performance des agences de voyages et à développer les prestations touristiques. Le responsable a détaillé que les causes ayant conduit au gel des activités de ces agences sont « escroquerie et fausses déclarations à l’égard des clients concernant la qualité des prestations et nonrespect du cahier des charges ». Il précise qu’aucune plainte n’a été formulée jusqu’à présent contre des agences de voyages concernant le hadj. « Les propriétaires de ces agences font de fausses promesses à leurs clients concernant la qualité des prestations (prix, hébergement, transport et autres) qui s’avèrent être le contraire de ce qui a été convenu. Ce qui représente, a-t-il dit, une violation des termes de l’accord ». « De tels agissements portent atteinte à la réputation des agences de voyages qui travaillent sérieusement depuis des années dans le but de fournir des prestations de qualité à leurs clients », a-t-il ajouté. Suite aux plaintes déposées par les clients escroqués, une enquête est menée par une commission composée d’inspecteurs de la direction du tourisme suite à laquelle des mesures sévères seront prises à l’encontre des contrevenants, à savoir gel des activités, mise en demeure et fermeture, a expliqué le responsable, qui a ajouté que l’objectif étant la protection des droits du client. Par ailleurs, le responsable a reconnu qu’il y avait plusieurs agences professionnelles qui répondent aux conditions exigées. Après avoir relevé la présence de nombreuses agences de voyages activant dans le tourisme religieux (hadj et omra), le responsable a préconisé d’oeuvrer à la promotion des autres activités touristiques tout au long de l’année qui participent à faire connaître les potentialités touristiques de l’Algérie à l’étranger et à promouvoir la destination Algérie. Il a dans ce sens estimé nécessaire de diversifi er les produits touristiques à l’instar du tourisme thermal, culturel, saharien, balnéaire et le tourisme vert. Le nombre d’agences de voyages activant au niveau de la wilaya d’Alger est de 500 sur 1 200 à l’échelle nationale, a indiqué l’intervenant, qui a ajouté que ces agences off raient 800 postes de travail. En 2016, la wilaya d’Alger a enregistré plus de 500 000 touristes sur un total de 2 millions, a-t-il indiqué.

Publié dans Der

Alors que tout semble indiquer que l’organisation de la Coupe d’Afrique des Nations de football pourrait être retirée au Gabon, les autorités du pays demeurent sereines et confi antes.

Publié dans Sports

A trois semaines du premier match de l’équipe nationale au deuxième tour des qualifi cations de la Coupe du monde 2018 face au Cameroun, le sélectionneur national, Milovan Rajevac, peaufi ne la liste des joueurs qui seront retenus pour la rencontre qui se déroulera au stade Tchaer de Blida. A cet eff et, le Serbe pense à convoquer 23 joueurs, dont trois gardiens de but, pour cette rencontre très importante et qui lancera le début de la campagne russe pour les Verts. Rajevac, qui a déjà envoyé les convocations aux joueurs pour une liste élargie, ne retiendra aucun joueur local face au Cameroun, à l’exception des deux keepers, Malik Asselah et Azzeddine Doukha. Par ailleurs, le technicien serbe sacrifi era trois joueurs dans sa liste fi nale qu’il rendra publique dans les prochains jours. Il s’agira de Yacine Benzia (Lille OSC), Ramy Bensebaini (Stade Rennais) et Ryad Boudebouz (Montpellier HSC). Selon une source proche du staff technique de l’équipe nationale, l’attaquant de Lille serait évincé de la liste fi nale au vu de sa situation actuelle avec son club où il ne joue plus. Pis, l’ancien avant- centre de l’O. Lyon n’est plus convoqué par son entraîneur Antonetti. Pour Ramy Bensebaini, l’ancien joueur du Paradou, le coach national aurait affi rmé que le défenseur central n’a pas encore l’expérience né- cessaire pour jouer face au Cameroun alors que l’absence de Ryad Boudebouz suscite des interrogations même si l’entourage de Rajevac évoque la concurrence dans ce poste, surtout avec le retour de Feghouli et Ghezzal face au Cameroun alors qu’ils étaient absents pour blessure face au Lesotho. Notre source affi rme que Boudebouz serait écarté à cause de ses récentes déclarations où il avait jeté un pavé dans la marre à propos de son altercation avec Slimani avant de tirer le penalty du quatrième but face au Lesotho. Ses déclarations n’auraient pas plu aux responsables de la FAF et au sélectionneur national qui ont décidé de l’écarter, deux ans après l’aff aire de la «Chicha» qui lui a coûté une absence de plus d’une année en équipe nationale. La liste des joueurs retenus face au Cameroun pourrait contenir le nom de Mehdi Abeid qui remplacera Nabil Bentaleb, suspendu pour cette rencontre. Dans un autre contexte, le défenseur central Hichem Belkaroui qui a été blessé lors du match des Verts face au Lesotho se déplacera la semaine prochaine à Doha (Qatar) pour continuer les soins. La FAF a saisi son partenaire, Aspetar pour la prise en charge du joueur de l’ES Tunis, indisponible pour quatre semaines. Enfi n, il y a lieu de souligner que le sélectionneur national, Milovan Rajevac s’est rendu hier soir à Lorient pour superviser le milieu de terrain international Walid Mesloub qui aff rontait Lille pour le compte du championnat de France de Ligue 1. Le Serbe avait fait un crochet la semaine passée en Belgique où il a assisté à un match de Sofi ane Hanni.

Publié dans Sports

L’international algérien Essaid Belkalem a retrouvé les terrains, vendredi soir à l’occasion de la 7e journée du championnat de France de Ligue 2. L’ancien joueur de la JSK et de Watford qui n’a plus joué depuis plus d’un an suite à un diff érend avec la direction de Watford a été titularisé avec sa nouvelle formation, l’US Orléans qui s’est imposée à domicile face au RC Strasbourg (3-1). Un retour à la compétition, Quinze mois après son dernier match offi ciel (15 minutes contre Sivasspor avec Tranzonspor le 30 mai 2015), plus que bénéfi que pour le défenseur central qui était tout heureux de retrouver le terrain comme il nous l’a indiqué à la fi n de la rencontre. Joint par téléphone, le natif de Makla nous dira : « Je suis très heureux de retrouver la compétition après plusieurs mois d’absence. Je retrouve petit à petit les sensations et mes repères avec ce nouveau challenge à Orléans ». Le numéro 4 en équipe nationale qui n’a plus été sélectionné depuis novembre 2014 espère retrouver très prochainement les Verts. « Mon objectif principal maintenant est d’avoir plus de temps de jeu pour revenir en équipe nationale. A 27 ans, je suis encore jeune et je sens que je peux encore donner un plus à l’équipe nationale et revenir à mon meilleur niveau » nous dira le joueur aux 19 sélections avec l’équipe nationale. A rappeler que Belkalem a signé un contrat d’une année, avec une autre en option avec l’US Orléans, après avoir résilié son bail avec le club anglais de Watford.

Publié dans Sports

Ce soir, le MO Béjaïa entrera dans l’histoire du football africain, peu importe le résultat fi nal de la rencontre face au FUS Rabat (invaincu depuis 12 matches) pour la manche aller des demi- fi nales de la Coupe de la Confédération. Pour sa première participation dans une compétition continentale de son histoire, le MOB a déjoué tous les pronostics, parvenant à bousculer la hiérarchie en écartant sur son passage des formations plus aguerries à l’image des deux clubs tunisiens : le Club Africain et l’ES Tunis. Les gars de Nacer Sendjak, inexpérimentée sur le plan africain joueront pour la gagne ce soir au stade de l’Unité maghrébine, même si le coach bougiote affi rme que l’adversaire est coriace. «Il faudra être costaud sur tous les plans face à une excellente équipe marocaine qui joue bien au football, et qui est en plus le champion du Maroc en titre. Les joueurs savent désormais ce qui les attend dimanche, ils sont conscients de leur mission. Je leur fait confi ance», a affi rmé l’ancien sélectionneur national, arrivé au MOB en juin dernier en remplacement d’Abdelkader Amrani avant d’ajouter : « Cela m’embête de parler des buts qu’on a encaissés, car on pouvait les éviter tout simplement, on doit y remédier au plus vite car l’équipe vise une qualifi cation en fi nale. Celui qui veut aller loin en compétition continentale ne doit encaisser aucun but sur son terrain. En revanche, il doit en inscrire. » Ce soir, les Crabes joueront leur vatout avec une défection seulement, Adel Lakhdari, suspendu, alors que des incertitudes planent sur la participation de Khadir, Salhi, Yaya et Yesli qui viennent de récupérer de blessure. Les Rouge et Vert, qui ne jurent que par la victoire, devront faire tourner la mayonnaise dès les premières minutes de jeu face à une équipe marocaine non seulement expérimentée mais également venue à Béjaïa dans la peau du favori, même sans Naief Akrad, suspendu pour cumul de cartons. Le match dont le coup d’envoi est prévu à 22h00 sera dirigé par Denis Dembele, assisté de Marius Donatien Tan et Moussa Bayere. Le match retour est prévu le 25 septembre à Rabat. L’autre demi-fi nale de la compétition s’est joué hier soire à Sousse et a opposé l’ES Sahel (Tunisie) au TP Mazembe (RD Congo).

Publié dans Sports

Islam Slimani n’a pas mis beaucoup de temps pour se familiariser avec le championnat d’Angleterre qu’il découvre avec son nouveau club : Leicester City. Pour ses débuts en Premier League, celui qui a été transféré du Sporting Lisbonne cet été pour 30 millions d’euros, a trouvé, par deux fois, le chemin des fi lets contre Burnley (3-0) au King Power Stadium. L’international Algérien a ouvert, de la tête, le score dans le temps additionnel (45’+1). Au retour des vestiaires, l’ancien avant-centre du CR Belouizdad a fait le break pour les siens sur un service de son coéquipier et compatriote Riyad Mahrez (48’). Ce dernier a passé 85 minutes sur la pelouse avant de cé- der sa place à Gray alors que Slimani a joué l’integralité de la partie. Ainsi, « Supermani » aura inscrit deux buts en autant de titularisations avec les Foxes. Mercredi, il était dans le onze de départ face aux Belges du FC Bruges en Ligue des Champions sans pour autant faire mouche dans une rencontre remportée 3 buts à 0 par les Champions d’Angleterre en titre. L’autre Fennec qui joue en BPL, Sofi ane Feghouli, a été incorporé après la pause avec West-Ham en lieu et place de Noble. Le « Vert » n’a pas pu empêcher la défaite des siens (4-2) en déplacement chez West Bromwich Albion. Après ces résultats, Leicester City pointe provisoirement à la 9e place avec 9 unités. Pour leur part, Feghouli et les « Hammers » sont 17e (3pts). Le classement est dominé par Manchester City qui a pris 15 points en 5 matchs. Les « Citizens » ont atomisé Bournemouth (4-0).

Publié dans Sports

Le cycliste britannique Bradley Wiggins s’est défendu hier des accusations de dopage suscitées par la publication d’informations confi dentielles par un groupe de hackers informatiques, expliquant avoir bénéfi cié d’une autorisation d’usage à des fi ns thérapeutiques (AUT) pour prendre un produit interdit. Les données de Wiggins et d’une trentaine d’athlètes détenues par l’Agence mondiale antidopage (AMA) ont été divulguées durant la semaine par le groupe russe d’espionnage cybernétique Tsar Team (APT28), également connu sous le nom de « Fancy Bears ». La fuite a révélé que le lauréat du Tour de France 2012 et quintuple champion olympique a bénéfi cié d’injections d’un stéroïde interdit, le triamcinolone, pour traiter son asthme avant trois courses majeures (les Tour 2011 et 2012, et le Giro en 2013). « L’injection de triamcinolone, citée dans les fuites de l’AMA, est un traitement intramusculaire pour l’asthme et est approuvé par les autorités du sport », est-il écrit dans le communiqué envoyé aux médias britanniques, précisant qu’une AUT avait été envoyée. Le septuple vainqueur du Tour déchu Lance Armstrong avait été contrôlé positif au triamcinolone en 1999 lors de la Grande boucle. Dans son autobiographie parue en 2012, Wiggins avait pourtant écrit observer une hygiène de vie « sans seringue ». « Les commentaires de Brad sur les seringues faisaient référence à l’usage illégal et passé d’injections intraveineuses de substances visant à améliorer la performance », a remis en contexte le communiqué. Aux côtés de Wiggins, Chris Froome, vainqueur de trois Tour de France (2013, 2015, 2016), est également concerné par les fuites, et avait assuré jeudi bénéfi cier d’une AUT. Les données divulguées par les Fancy Bears concernent des AUT, détenues par les sportifs concernés pour l’usage de certaines substances. Elles ne révèlent donc aucune infraction ni aucun contrôle antidopage positif puisque les sportifs en question ont une autorisation médicale pour utiliser des médicaments inscrits sur la liste des produits interdits.

Publié dans Sports

Le temps d’une soirée pour accomplir la mission et égayer la moisson. Deux médailles en or venues s’ajouter à celles de Nassima Saïfi (lancer du disque F56/57) et Abdellatif Baka (1500m-T13). Un total doré de 4 breloques ainsi que 5 autres en argent et 7 en bronze. L’objectif que s’était fixé la Fédération algérienne handisport (FAH) en terme de métal suprême est atteint !

« Nos athlètes participeront pour tenter de décrocher des médailles. Notre objectif est de ramener des podiums, toutes couleurs confondues, dont quatre en vermeil, en athlétisme et en judo. Selon, les prévisions de nos entraîneurs, ces podiums sont à la portée de nos athlètes qui se sont bien préparés au rendez-vous », avait prévu le directeur technique national (DTN), Zoubir Aï- chaine. L’estimation s’est concrétisée dans la soirée de vendredi grâce à Samir Nouioua (1500m-T45/46) et Asmahan Boudjadar (lancer du poids-F33) tous les deux sacrés champions paralympiques de leurs disciplines respectives. Pour le demi-fondiste, ce n’est qu’une reconquête tant attendue. Douze ans auparavant, Nouioua décrochait l’or lors des Jeux Paralympiques d’Athè- nes à tout juste 19 ans. Toutefois, son titre lui a échappé lors des deux Paralympiades suivantes à Pékin (2008) et Londres (2012) où il s’était contenté du bronze. Pour cette édition brésilienne, il était présenté comme le favori en sa qualité de champion du monde et dé- tenteur de la référence chronométrique sur la distance. Un statut qu’il a parfaitement assumé. Tactiquement ou physiquement, l’Algérien n’a jamais semblé à la peine. Lors du dernier tour, il a mis une accélération fulgurante pour prendre la tête de peloton. Seuls l’Ougandais David Emong et l’Australien Michael Roeger, qui faisait partie des favoris, ont pu suivre le tempo. Le train s’est étiré et l’Algérien n’a pas lâché la tête de la course avec les 400 derniers mètres essuyés en moins de 56 secondes. A la ligne d’arrivée il a relégué ses deux poursuivants à plus d’une seconde en 3 :59.46. Emong a terminé deuxième (4 :00.62) et Roeger (4 :01.34) qui a fermé le podium. A l’issue de la course, la satisfaction et le soulagement étaient visibles sur le visage du désormais double-champion paralympique (2004 et 2016). «Dieu merci, j’ai réussi mon objectif. La course n’était pas facile, je ne connais que l’Australien qui est un bon demi-fondiste, la plupart des autres concurrents sont nouveaux pour moi, donc il fallait faire attention. J’ai fait ce qu’il fallait faire et je suis très content », a-t-il reconnu. En outre, il a tenu à remercier celui qui l’entraîne au quotidien, son club (Groupement Sportif des Pétroliers NDLR) ainsi que l’instance nationale handisport (FAH) et le ministère de la jeunesse et des sports. Le maî- tre du demi-fond au « Paralympe » a aussi profi té de la tribune dorée qu’il s’est off erte pour lancer un message à la presse nationale. Selon lui, elle « ne donne pas suffi samment d’importance, sauf peut-être dans les grands événements et encore, au handisport» non sans rappeler que les handisportifs travaillent « comme les valides, on souff re comme eux et on défend le même emblème national, alors pourquoi cette indiff érence à notre encontre?» s’est-il interrogé. Quant à sa consécration, il l’a dédiée à « tous ceux qui ont cru en les capacités des athlètes handisport ainsi qu’à tout le peuple algérien.» Nouioua a repris son bien et ça ne peut lui faire que du bien.

BOUDJADAR, LE LANCER EN OR

Un peu plus tard dans la soirée, aux alentours de 23h, l’Algérie a fait un bond au classement général des mé- dailles pour pointer au 25e rang grâce au triomphe de Asmahan Boudjadar au lancer du poids dans la catégorie des F33 (personnes atteintes de paralysie cérébrale sur fauteuil roulant). Pour ses premières paralympiades, Boudjadar a goûté à l’or à... 36 ans grâce à un lancer mesuré à 5m72 au bout de la seconde tentative pour s’adjuger la première place et laisser la seconde pour la Qatarie Sarah Hamdi Masoud (5m39) et l’Emiratie Sara Alsenaani (5.09). « Ce sont mes premiers jeux Paralympiques et mon premier titre. Evidemment, je suis très heureuse et fi ère. Au dernier championnat du monde au Qatar que j’avais complètement raté, j’ai juré de prendre ma revanche à Rio, car je crois à mes potentialités. Aujourd’hui, je voulais prouver que j’ai des qualités et mon mot à dire dans ma spécialité », a raconté celle qui a amélioré son propre record d’Afrique. L’Algérienne se dit « contente pour la médaille que j’off re à ma famille, mon coach, mon club, mes responsables et à l’Algérie tout entiè- re.» Pour sa part, son coach Abdelmadjid Kahlouche a salué le courage et la progression de sa protégée. « Cette mé- daille est une revanche de Boudjadar et son passage mal négocié aux derniers championnats du Monde au Qatar. Depuis, notre athlète a beaucoup progressé grâce à un travail intense et sans ré- pit. Je suis content pour elle et pour moi aussi car on récolte ensemble le fruit de beaucoup de sacrifi ces », a-t-il témoigné.

BERRAHAL (400M-T51) ÉCHOUE AU PIED DU PODIUM

Si la fi n du 9e jour de compétition aux JP 2016 de Rio était dorée, le début de la journée d’hier était moins brillant. Attendu pour fi nir sur le podium, Mohamed Berrahal, vice-champion olympique du 100m T51, n’a pas pu décrocher de médaille sur le tour de piste de sa classe (fauteuil roulant). Le champion paralympique 2012 au lancer du disque (T51), a terminé à la 4e place (1:24.06) dans une course remportée par Peter Genynn (1 :20.82), qui l’avait privé de l’or sur 100m il y a 4 jours, nouveau détenteur du record paralympique. La médaille d’argent est revenue au Mexicain Edgar Cesareo Navarro Sancher (1 :21.82). Pour ne rien arranger, l’Italien Alvise De Vidi a réalisé sa meilleure performance personnelle (1 :22.38) rafl ant ainsi le bronze qui aurait pu atténuer la déception de Berrahal. Deux autres algériens étaient engagés hier. Outre Sid Ali Bouzourine, enregistré au départ du 800m T36 (23h23), il y avait la prometteuse Mounia Gasmi, déjà médaillée d’argent au lancer du club (F32) vendredi dernier, qui avait le potentiel de chiper une médaille au lancer du poids (21h33). En fi n d’aprèsmidi l’Algérie avait perdu une place au ranking général en occupant la 26e marche. A une place de la meilleure performance hiérarchique réalisée à Athènes en 2004.

Publié dans Sports
Page 1 sur 6