Pokemon Go app download for android. Get Prisma app for android and edit pics. prisam apk.
Reporters - Filtrer les éléments par date : mardi, 06 septembre 2016

La société LZG Games & Toys, gérée par l’Algérien Dahmane Dahmani qui vit en Californie et détenteur de 6 brevets en électronique chez Intel, a lancé, avant-hier à Alger, deux versions de jeux de société inspirés de jeux millénaires. Il s’agit du Zinga-Zinga et Zhi Zhu.

Publié dans Der

Il était temps. Des opérations d’inspection des structures sanitaires à travers le territoire national, notamment les services de gynécologie obstétrique et des urgences, sont entamées depuis lundi dernier. «En application des instructions du ministre de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, Abdelmalek Boudiaf, il a été procédé, lundi, à l’inspection des structures sanitaires à travers le territoire national. La première étape concernera 16 wilayas, y compris Alger», indique un communiqué du ministère de la Santé. Une équipe composée de 42 cadres de l’administration centrale et 139 inspecteurs de la santé, relevant de la wilaya, veille au bon déroulement de cette opération, ajoute la même source. L’opération d’inspection concerne «les services de gynécologie obstétrique et les urgences, ainsi que les dispositions prises à l’occasion de la fête de l’Aïd el Adha et les mesures relatives à la relance de la santé scolaire à l’occasion de la rentrée scolaire». Ladite opération obéit à la feuille de route de chaque établissement élaborée depuis plus d’une année à la lumière des vastes opérations d’inspection menées par les services de santé en 2014, conclut le communiqué. Ces opérations d’inspections interviennent moins d’une semaine après la visite inopinée du ministre de la Santé à l’hô- pital Mustapha-Pacha d’Alger, où il a découvert une situation de «laisser-aller et de négligence intolérables». Après cela, et comme première mesure, Abdelmalek Boudiaf a révoqué sur le champ le médecin de garde, absent ce soir-là à son poste. «On est en train de consentir des eff orts mais là, ça démontre, encore une fois, qu’il y a un laisser-aller et un manque de conscience de certains responsables qui fuient leurs responsabilités croyant que le laisser-aller va continuer parce qu’on baisse les bras. Il n’en est pas question. Ils partiront tous s’il le faut. Personne ne restera», avait tonné le ministre de la Santé, qui n’en était pas à sa première visite inopinée dans les établissements de santé publique. Il n’informe presque pas de ses «descentes». L’on se souvient de ce qui est appelé par la suite après «le scandale» de la maternité du CHU Ibn Badis, de Constantine. Un reportage, diff usé en juillet 2015 par la Télévision nationale, montrait, en eff et, de très graves dysfonctionnements. Les images, avaient été qualifi ées de «honteuses, éprouvantes, et scandaleuses». Les services d’urgences notamment, sont sévèrement critiqués, autant par les patients que par les professionnels de santé qui y sont aff ectés. Ceux-ci mettent en cause autant la qualité de l’accueil que celle des soins. Alors que la demande est de plus en plus forte, les prestations se dégradent davantage. Ces établissements, censés soulager la dé- tresse physique et morale des malades, sont une source d’angoisse et d’inquiétude pour un grand nombre de patients. Les eff orts consentis en matière de modernisation des prestations sanitaires demeurent en deçà des aspirations des citoyens devant la pression enregistrée dans la majorité des hôpitaux du pays. Cet affl ux a fortement contribué à la médiocrité des prestations médicales fournies aux malades, de l’avis même du premier responsable du secteur.

Publié dans Der

La situation est récurrente à chaque fête du sacrifi ce, les cités et les quartiers se transforment en abattoirs collectifs ne respectant que rarement les règles sanitaires et d’hygiène. Ainsi, à cette occasion, pas moins de 9 000 agents d’hygiène seront mobilisés à Alger pour veiller à la propreté de l’environnement en assurant la collecte des ordures ménagères et des résidus du sacrifi ce. Le directeur général de Netcom, Ahmed Belalia, a indiqué que son entreprise mobilisera durant les jours de l’Aïd 4 000 agents qui interviendront à travers les 26 communes de la capitale couvertes par l’entreprise. Cinq mille autres agents, relevant d’Extranet, les suppléeront dans le reste des communes de la wilaya, a fait savoir le responsable. Netcom mobilisera également 400 camions et engins pour l’enlè- vement des déchets découlant du sacrifi ce et de la vente du bétail. M. Belalia a également fait savoir que les horaires de travail seront prolongés en fonction de la spécifi cité de la circonstance qui enregistre une hausse de 30 à 40 % des déchets collectés au niveau de la capitale. Il a saisi l’occasion pour réitérer son appel aux citoyens pour faciliter la tâche aux agents d’hygiène, notamment en respectant les horaires de dépôt des déchets. Nos travailleurs sont confrontés à ce problème au quotidien, mais le jour de l’Aïd, il prend plus d’ampleur, a regretté M. Belalia en appelant au civisme des citoyens. De son côté le directeur général d’Extranet, Mechab Rachid, a indiqué que plus de 5000 agents d’hygiène et 350 camions seront mobilisés à Alger à l’occasion de la fête de l’Aïd el Adha. Un programme spécial a été mis en place pour la collecte des résidus de l’opération du sacrifi ce avant et après l’Aïd, les agents d’hygiène devant sillonner les quartiers et ruelles de 31 communes, dont l’entreprise assure la gestion et la collecte des ordures, a-t-il dit. Par ailleurs, le ministère de la Santé invite les citoyens à prendre toutes les dispositions pour faire contrôler le mouton sacrifi é par le vétérinaire et d’examiner avec précaution les abats (foie, poumons) et les autres viscères du mouton à la recherche de kystes ou vésicules (boules d’eau). Il est également nécessaire de faire bouillir ou de brûler les abats et les autres viscères du mouton qui portent des boules d’eau, d’enterrer les abats et les autres viscères du mouton qui portent des boules d’eau profondément sous terre (50 cm) de façon que les chiens errants ne les déterrent pas et de ne jamais abandonner dans la nature les abats et les autres viscères atteints. Le ministère de la Santé a recommandé, en outre, de ne pas oublier les rè- gles d’hygiène élémentaires, notamment se laver les mains avant les repas, et après avoir caressé un chien.

APPEL À LA PRUDENCE DANS L’UTILISATION DES OUTILS COUPANTS

La Protection civile a appelé de son côté les citoyens à respecter certaines consignes de sécurité en utilisant certains outils lors du sacrifi ce afi n de réduire les accidents. La Protection civile rappelle que des personnes, notamment des enfants, sont victimes d’innombrables cas d’incendie, de coupure et de brûlures. Les citoyens doivent prendre un maximum de prudence lors de la manipulation des outils utilisés lors du sacrifi ce. Par ailleurs, la Protection civile a appelé les automobilistes, particulièrement les professionnels des transports, à plus de prudence sur les routes en raison de l’augmentation du nombre d’accidents durant les périodes de fête. En cas d’incident ou d’incendie, la Protection civile invite les citoyens à appeler ses services au numéro 14 en précisant la nature du risque et l’adresse exacte.  

Publié dans Der

La chambre criminelle de la Cour d’Alger a inscrit sur son agenda du mois de septembre, l’aff aire de l’ex-directeur du CHU Lamine-Debaghine de Bab El Oued d’Alger (exMaillot), qui doit comparaître pour les chefs d’inculpation de dilapidation de deniers publics, d’abus de fonction et de passation de marchés en violation de la réglementation. L’aff aire de l’ex-directeur de l’hôpital se tient sur fond d’un découvert fi nancier de près de 18 milliards de centimes. A l’origine des poursuites judiciaires, c’est le directeur fi nancier de l’établissement, B. Hocine, qui a présenté un rapport contre l’ex-directeur de l’hôpital Maillot, lui reprochant d’avoir conclu des marchés en violation de la règlementation en vigueur, d’avoir établi de fausses factures et d’avoir aussi recouru à des factures pré-payées d’un montant avoisinant les 18 milliards de centimes. L’enquête diligentée a permis de découvrir un total de 18 fausses factures d’un montant global de près de 17 milliards de centimes, dont 14 milliards consacrés à des équipements médicaux, tels que des scanners usagés acquis en échange de montants astronomiques établis comme neufs, auprès de l’entreprise Expensimed et que, fi nalement, l’hôpital n’a pas réceptionné. L’enquête a également révélé que les ordres de versement des 18 factures en question ont été signés par le directeuradjoint du département fi nances de l’hôpital, durant la période comprise entre le 5 janvier et le 15 mars 2008, sans que le montant des ordres de versement ne concorde avec la somme transférée de la trésorerie de l’hôpital. La commission d’inspection a conclu que le marché d’acquisition de matériels informatiques -200 appareils pour 2 milliards de centimes- n’est pas conforme au code des marchés publics. D’autres contrats sont aussi mis en cause.

Publié dans Der

Le derby de la capitale entre le MC Alger et l’USM Alger, prévu en octobre prochain comptant pour la 7e journée du championnat de Ligue 1 Mobilis de football, se « jouera bel et bien à huis clos », a affi rmé hier le président de la Ligue de football professionnel (LFP) Mahfoud Kerbadj. «La sanction prise par la commission de discipline est confi rmée et le recours déposé par le MCA a été rejeté», a indiqué à l’APS le premier responsable de l’instance dirigeante de la compétition. Le MCA a été sanctionné d’un match à huis clos après les incidents ayant émaillé le match contre la JS Kabylie à Tizi-Ouzou (0-0) disputé le 20 août dernier, comptant pour la 1re journée du championnat. Le MCA purgera cette sanction à l’occasion du derby contre l’USMA coïncidant avec la 7e journée, car le club aura d’abord à consommer les deux matchs à huis clos dont il avait écopé en fi n de saison passée en raison des dépassements survenus pendant et après sa rencontre à domicile contre l’ES Sétif (2-2) dans le cadre de la 30e et dernière journée. « La direction du MCA a déposé un recours à la fédération algérienne (FAF) avec l’espoir de voir ce huis clos levé, alors que les règlements relatifs à cette situation sont fermes et les décisions ne sont pas susceptibles de recours », a ajouté Kerbadj. Et d’ajouter : « Privé le public d’une telle affi che qui a toujours tenu ses promesses est regrettable, mais à chaque fois une partie de supporters irresponsables gâche la fête », a-t-il conclu. Le MCA purgera son premier match à huis clos ce samedi lors de la ré- ception du CA Batna au stade OmarHamadi d’Alger.

Publié dans Sports

Leicester, meilleure ville sportive de Grande-Bretagne En prenant en compte douze facteurs identifi és par le public, la chaîne de télévision ESPN et l’université de Bath ont classé les villes britanniques en fonction de leur image et de leurs résultats sportifs. Leicester arrive à la première place devant Manchester, Londres, Liverpool et Leeds. Leicester, ville de 330 000 habitants, compte le club de football champion d’Angleterre (Leicester City), mais aussi les Leicester Tigers (rugby) et le Leicester County Cricket Club, qui fi gurent au sommet de la hiérarchie dans leurs disciplines respectives. Parmi les facteurs identifi és par le public, citons «en avoir pour son argent», «ambiance» et «résultats».

Publié dans Sports

Mahfoud Kerbadj a confirmé mardi le retour de la police dans les stades dès la 3e journée du championnat de Ligue 1 Mobilis prévue ce week-end, mais avec « un nombre réduit ». « Comme révélé auparavant par la Direction générale la Sûreté nationale (DGSN), les policiers vont eff ectuer leur retour dans les stades, au niveau notamment des accès ou pour faire les séparations entre les deux galeries dans les tribunes, et cela à partir de la 3e journée du championnat ce week-end », a affi rmé à l'APS le premier responsable de la LFP. Les deux premières journées de la Ligue 1 ont été marquées par un nombre d'incidents entre supporters survenus à travers plusieurs stades du pays, notamment au Centre. « La marge de manœuvre du service d'ordre sera limité. La fouille des supporters à l'entrée du stade sera du ressort exclusif des stadiers et non pas des policiers comme elle ce faisait avant », a-t-il expliqué. Le directeur général de la Sûreté nationale (DGSN), le général major Abdelghani Hamel a annoncé le 19 juillet dernier à Alger le retrait progressif de la police des stades de football à partir de la saison 2016- 2017, qui seront remplacés par des stadiers, dans une nouvelle mesure liée à l'organisation des rencontres. Cette décision fait suite au cahier des charges imposé aux clubs professionnels depuis 2013. Le président de la Fédération algérienne de football (FAF) Mohamed Raouraoua a affi rmé vendredi dernier que les policiers vont réapparaître «mais avec un nombre toujours limité». «Au vu de ce qui s'est passé lors des deux premières journées du championnat, les policiers vont réapparaître de nouveau, mais avec un nombre réduit, au niveau des tribunes et les accès au stade. Toutefois, le retrait progressif des policiers est toujours maintenu comme décidé auparavant par la DGSN», a-t-il indiqué. 

Publié dans Sports

A peine les qualifi cations pour la CAN 2017 terminées, la Confédération africaine de football prépare déjà le tournoi fi - nal qui devrait avoir lieu au Gabon du 21 janvier au 12 février 2017. En eff et, l’instance africaine, qui organisera le tirage au sort de la phase fi nale le 19 octobre prochain à Libreville, prendra toutes les mesures pour son déroulement en marge des réunions des diff érentes commissions prévues au Caire du 21 au 27 septembre courent. La commission d’organisation des compétitions se penchera notamment sur la procédure du tirage au sort et surtout déterminera les quatre têtes de séries pour le tirage au sort. L’Algérie, qualifi ée pour la 17e fois de son histoire au rendezvous africain, devra fi gurer à la tête d’un des quatre groupes tout comme le pays organisateur. Profi tant de sa position de leader des pays africains dans le dernier classement Fifa, les Verts n’auront toutefois pas la tâche facile face à des équipes africaines qui ont toujours répondu pré- sentes à la CAN. L’équipe nationale pourra retrouver un des ténors dans son groupe. Un derby maghrébin est également envisageable surtout avec la qualifi cation de la Tunisie, du Maroc et de l’Egypte.

LA CAF ÉTUDIE LA DÉLOCALISATION DE LA CAN

La CAF se penchera également lors de ces réunions sur l’éventualité de délocaliser le tournoi fi nal de la CAN du Gabon, secoué par une crise sécuritaire suite à la réélection d’Ali Bango à la tête du pays. L’instance footballistique ne veut pas se précipiter et prend son temps avant de prendre une décision défi nitive même si plusieurs pays ont affi rmé dans les coulisses vouloir remplacer le Gabon quant à l’organisation du plus grand évènement footballistique du continent. Le Maroc, l’Afrique du Sud et même la Guinée équatoriale sont sur le startingblock et n’attendent qu’un signe de la CAF pour entrer en course pour le remplacement du Gabon. Le Qatar est aussi une solution pour Issa Hayatou. Il faut savoir qu’après la fi n des éliminatoires de la CAN 2015, le Maroc s’était désisté quant à l’organisation du tournoi à quatre mois de son début. La Guinée équatoriale avait alors fait offi ce de remplaçant.

Publié dans Sports

Au lendemain de la victoire face au Lesotho (6-0) pour le compte de la 6e et dernière journée des qualifications de la CAN 2017, le sélectionneur national a réuni les membres de son staff technique pour debriefer le match, mais afin, également, de tracer le programme en vue des prochaines échéances.

rajevac can gabon

Publié dans Sports

Difficile sera la mission des athlètes algériens qui participeront, à partir d’aujourd’hui mercredi aux 15es jeux Paralympiques de Rio 2016. Diffi cile, non pour les résultats qu’ils doivent obtenir, mais pour succéder à un très grand champion qui nous a quitté en mars dernier, Mohamed Allek. Repré- senté par 21 athlètes à Rio, l’athlétisme algérien essayera de rendre hommage à l’athlète le plus titré du handisport algérien avec six médailles olympiques dont cinq en or. L’athlétisme algérien a une réputation à défendre à Rio et devra confi rmer son statut de chef de fi le du handisport national en s’off rant quelques médailles dans une compétition qui ne sera pas de tout repos pour les athlètes. Depuis l’épopée du chef de fi le de l’athlétisme algérien, le défunt Mohamed Allek, plusieurs athlètes ont pris le relais, à l’image des lanceurs et lanceuses Betina, Medjmedj Nadia, Safi a Djelal, Nassima Saifi et les sprinteurs Abdelatif Baka, Sofi ane Hamdi, le demi-fondiste Samir Nouioua. Seule discipline en Algérie à avoir été sacrée dans cinq diff é- rentes paralympiades (Atlanta 1996, Sydney 2000, Athènes 2004, Pékin 2008 et Londres 2012), l’athlétisme handisport jouit, en outre, du statut de la discipline la plus titrée aux jeux Paralympiques (16 or, 13 argent et 22 bronze), suivie par le judo avec (3 or par Nine Messaoud, Sid-Ali Lamri et Mouloud Nora, et 4 bronze dont celle de Zoubida Bouazoug). Lors de la dernière édition des JP en 2012 à Londres, l’athlétisme avait off ert à l’Algérie 4 or, 6 argent et 6 bronze. Et pour l’édition de 2016, le pari des athlètes et entraîneurs au moins rééditer la performance. «Cela ne sera pas facile pour nos athlètes et ils le savent. Le niveau du handisport dans ses diff érentes disciplines, et surtout en athlétisme, a énormément progressé et le podium est devenu très diffi cile à atteindre», explique l’entraîneur Abdelhak Kassouri. A Rio, la sérénité et l’optimisme sont de rigueur chez les 21 athlètes, dont de nouveaux jeunes talents prometteurs. Sous la houlette d’un staff technique expérimenté et rompu aux grandes compétitions, la sélection algérienne a effectué «une bonne et satisfaisante» pré- paration, de l’avis de l’ensemble des entraîneurs. «Au vu de la préparation eff ectuée et de la progression constante de leurs athlètes lors des diff érents tests eff ectués, l’ensemble des techniciens ont pronostiqué une performance honorable à Rio», a indiqué le directeur technique national (DTN), Zoubir Aï- chane. Un lourd fardeau pour les chevronnés de la sélection qui veulent montrer le chemin des consécrations aux nouveaux et leur donner une motivation supplémentaire dans un rendezvous d’une toute autre dimension qu’ils découvrent pour la première fois.

Publié dans Sports
Page 1 sur 8